Notre stratégie

Chez Liminal, nous avons développé une stratégie visant à construire un portefeuille plus large de nouveaux composés de petites molécules au fil du temps et à explorer les possibilités de collaboration dans nos programmes de développement de petites molécules.

Notre portefeuille de petites molécules

Notre principal produit candidat est le fezagepras (également connu sous le nom de PBI-4050) que nous avons l’intention de développer en tant que piégeur d’azote potentiel. Les médicaments piégeurs d’azote sont utilisés dans le traitement de conditions caractérisées par une hyperammoniémie et visent à éliminer l’ammoniac de la circulation sanguine en se conjuguant avec la glutamine (par exemple, le phénylbutyrate) ou la glycine (par exemple, le benzoate), le médicament conjugué résultant étant excrété dans l’urine. La production de glutamine chez l’homme nécessite de l’ammoniac. L’ammoniac est très toxique et des niveaux élevés peuvent endommager de nombreux organes, y compris le cerveau. Les effets toxiques d’un taux élevé d’ammoniac peuvent entraîner une confusion (encéphalopathie), un coma et, en l’absence de traitement, la mort.

Notre programme préclinique le plus avancé porte sur le développement d’un candidat médicament antagoniste sélectif du GPR84 conçu pour traiter l’inflammation et/ou la fibrose dans plusieurs catégories thérapeutiques différentes. Nous pensons que le récepteur GPR84 pourrait être une cible biologique importante dans un certain nombre de domaines thérapeutiques d’intérêt. Le GPR84 est largement exprimé et pourrait jouer un rôle intéressant dans la relation entre l’inflammation, l’obésité et le diabète. Nos recherches précliniques indiquent un rôle potentiel de l’antagonisme du GPR84 dans la réduction de la fibrose dans plusieurs maladies, notamment les maladies rénales et la stéatohépatite non alcoolique, ou NASH.

En plus du GRP84, nous avons l’intention de développer un nouveau candidat antagoniste sélectif d’OXER1. OXER1 est un récepteur couplé aux protéines G (GPCR) qui est hautement sélectif pour le 5-oxo-ETE, considéré comme l’un des plus puissants agents chimio-attractifs des éosinophiles humains. Les éosinophiles jouent un rôle clé dans les maladies inflammatoires de type 2, notamment les maladies respiratoires et gastro-intestinales. Nos programmes de R&D sur l’antagoniste GPR84 et l’antagoniste OXER1 sont actuellement tous deux au stade de la recherche préclinique.

 

Faire progresser le développement clinique de nos petites molécules candidates en portefeuille de produits

Notre objectif est d’exploiter notre plateforme de découverte de médicaments et de développer de nouvelles petites molécules thérapeutiques distinctives pour traiter la biologie complexe des maladies inflammatoires, métaboliques et fibrotiques afin de répondre aux besoins importants non satisfaits.

Les activités clés pour atteindre cet objectif comprennent :

  • Mener des recherches supplémentaires sur le fezagepras et ses effets potentiels en tant que piégeur d’azote, y compris le lancement d’un essai clinique de phase 1a, randomisé, ouvert, croisé, à dose ascendante unique (SAD) pour évaluer la sécurité, la tolérance et la pharmacocinétique du fezagepras par rapport au phénylbutyrate de sodium chez des sujets sains afin de fournir des données comparatives pour soutenir notre plan de développement du fezagepras ;
  • Présenter les résultats de l’essai clinique de phase 1 de fezagepras MAD à l’achèvement et au dépôt du rapport d’étude clinique (“CSR”) ;
  • Présenter les résultats de haut niveau de l’essai clinique de phase 1a SAD de fezagepras à son achèvement ;
  • Sélection d’un candidat préclinique pour notre programme d’antagonistes du GRP84 en vue d’un développement ultérieur ;
  • la poursuite active des opportunités de monétisation des actifs non essentiels et de rationalisation des coûts en général ; et
  • Sélection d’un candidat préclinique pour notre programme antagoniste OXER1 en vue d’un développement ultérieur.